Lead-analytics

Avec APL, la MACIF réduit sa consommation électrique globale de 30% sur une année | Infrastructure
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Avec APL, la MACIF réduit sa consommation électrique globale de 30% sur une année

La MACIF a fait appel à APL pour la fiabilisation et l'optimisation énergétique de son nouveau datacenter. Avec une réduction de plus 80 000 € sur la facture annuelle d’électricité liée au refroidissement, moins d’une année sera nécessaire à la rentabilité du projet.

APL France a été retenu par la MACIF pour optimiser les performances énergétiques et améliorer le niveau de continuité de service de son nouveau datacenter. Grâce aux recommandations et aux prestations d'APL, le PUE (Power Usage Effectiveness) est passé de 2,3 à 1,6. En année pleine, l'optimisation énergétique de ce nouveau datacenter devrait induire une économie de plus 80 000 €, soit une réduction de 30% sur la facture d’électricité globale et de 55% sur la facture électrique liée au refroidissement.

MACIF : une informatique centralisée, hébergée dans deux datacenters modernes
Créée en 1960 à Niort, la Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France compte aujourd'hui près de 9 000 collaborateurs, répartis entre le siège historique des Deux-Sèvres, et plus de 500 points d'accueil partout en France. Premier assureur de France avec 5 millions de véhicules et 3 millions d'habitations assurés, la MACIF s'appuie sur une informatique centralisée, hébergée dans deux datacenters internes : après avoir construit un nouveau datacenter en 2004, le groupe a décidé de regrouper ses plus anciennes salles informatiques dans un second site de 470 m² utiles. Ce deuxième datacenter est sorti de terre fin 2010 et a été mis en charge mi-2011.

« Ces deux datacenters sont au cœur de notre système d'information, explique Damien Pupin de la direction des Services Informatiques et Telecoms. Toutes les transactions issues de l'ensemble des points d'accueil de la MACIF transitent par l'une de ces deux salles ». Garantir la sécurité, la disponibilité des données et les performances des applications métiers constitue donc un des objectifs prioritaires de la DSI. « Mais pas seulement… La MACIF a, depuis plusieurs années, entrepris de réduire son empreinte énergétique, complète Michel Halgan, Directeur des Moyens Généraux de l'assureur. Nous souhaitions donc optimiser au maximum les installations de ce second datacenter afin d'en réduire les consommations ».

APL : un accompagnement avant et après la construction
Lors de la conception du bâtiment, APL avait conseillé de mettre en place un refroidissement par production d'eau glacée et une climatisation en circuit fermé, pour répondre à ces exigences aussi bien écologiques qu'économiques. Un objectif atteint en partie seulement, avec un PUE de 2,3 à sa mise en service, parce que la charge IT n’était que de 30%. Capable d’intervenir sur tout le cycle de vie des datacenters, APL est alors à nouveau sollicité par les équipes de la MACIF pour optimiser les performances énergétiques de ce nouveau site, mais également pour améliorer son niveau de continuité de service. Son intervention s'articule autour de trois axes :

  • Urbanisation de la salle informatique : mise en cohérence entre besoins IT et système de refroidissement, création de confinements d’air, redirection des flux d’air, modification des zones de reprise et de soufflage d’air en salle, et repositionnement des baies.
  • Optimisation des paramètres de fonctionnement de l’installation : état capacitaire, mise à l’arrêt d’armoires de climatisation, calcul du taux de charge, optimisation des paramètres de régulation et du régime eau glacée, etc.
  • Fiabilisation du site : analyse des installations du site et recommandations pour permettre à la MACIF d’améliorer son niveau de continuité de service et atteindre le niveau TIER III+.

Une consommation électrique thermique en baisse de 55%
Après la remise du rapport par APL, les premières modifications ont été mises en œuvre, permettant au site de passer d’un niveau Tier II à Tier III+, et de faire rapidement chuter le PUE du nouveau datacenter de 2,3 à 1,6 (à 40% de charge IT) en mars 2012, conformément à l’objectif que s’était fixé la MACIF. « Dès la fin du premier trimestre 2013, le PUE devrait atteindre le chiffre de 1,5. », précise Michel Halgan. En année pleine, les gains réalisés sur la facture d’électricité s'élèveraient ainsi, selon les estimations de la MACIF, à plus de 80 000 € soit une baisse de 30% de la consommation énergétique globale et de 55% de la consommation liée au refroidissement. « Avec de tels gains, le projet d’optimisation sera rentabilisé en moins d’une année », constate le Directeur des Moyens Généraux. « Il ne s'agit pas pour autant d'une optimisation ponctuelle : toute la pertinence de la démarche que nous a proposée APL tient dans le suivi énergétique et la diminution globale de la consommation des installations sur le long terme », tient à préciser Michel Halgan.

L'intervention des experts d'APL a également permis aux équipes de la direction des Services Informatiques et Telecoms et de la direction des Moyens Généraux d'apprendre à mieux se connaître et surtout à mieux se comprendre, dans le cadre d'un pilotage nécessairement conjoint du datacenter. « Par exemple, l’utilisation de l’outil de simulation numérique des flux d’air pour valider les actions correctives a réellement simplifié les échanges entre nos deux directions », conclut Damien Pupin.


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire