Lead-analytics

Problèmes de performance sur Pokemon Go : attrapez-les tous ! | Infrastructure
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Problèmes de performance sur Pokemon Go : attrapez-les tous !

Dynatrace_Logo[1]Près de 20% des joueurs de Pokemon Go affichent clairement leur déception, mettant en lumière des problèmes de connexion et de performance sur l’application.

On ne parle que de ça : ces dernières semaines, le phénomène Pokemon Go a envahi nos villes. Un succès aussi retentissant que soudain ! Ce qu’on dit moins, c’est que, si l’application semble largement plébiscitée par la majorité des joueurs, un grand nombre d’entre eux s’avèrent beaucoup moins enthousiastes.

Le phénomène victime de son succès

Certains ont ainsi rapidement fait état de gros problèmes de connexion à l’application. La dernière mise à jour n’a rien arrangé, comme en témoigne le déluge de commentaires incendiaires publiés par des joueurs mécontents depuis quelques jours. Le CTO d’Amazon a même proposé ses services Cloud à Niantic (créateur du jeu) afin de l’aider à optimiser son infrastructure serveur…

Pokemon Go victime de son succès ? Avec plus de 100 millions de téléchargements un mois seulement après sa sortie, on peut légitimement se poser la question de la façon dont Niantic a fait face à ce gigantesque afflux de trafic.

Si l’on observe de plus près le site Pokemon, deux éléments interpellent : le volume de données transférées à chaque chargement de page (plus de 6 Mo) et le temps de réponse du serveur à chaque requête (plus de 5,6 secondes).

hhhhPar ailleurs, les données de chargement affichées dans la barre d’outils de développement à l’intérieur du navigateur montrent, d’une part la complexité de la page, d’autre part l’impact de deux javascripts bloquants sur le temps de chargement de cette page.

Enfin, on s’aperçoit que plusieurs zones pourraient être grandement améliorées avec quelques changements de design…Mais il n’est pas seulement question de design : ce sont aussi les temps de réponse côté serveurs qui ralentissent le site. Notez toutefois que cela concerne le site Pokemon, et non l’application Pokemon Go, qui utilise différents web services et APIs pour communiquer avec les serveurs.

 

Tester pour mieux anticiper

L’interruption du déploiement de Pokemon Go à cause d’un trafic trop dense, montre clairement que des tests supplémentaires auraient été nécessaires, afin de répondre plus efficacement à ce succès hors norme. Les équipes de Niantic auraient ainsi probablement gagné à utiliser une plateforme de gestion de la performance digitale. Des tests de temps de réponse, du point de vue de l’utilisateur final, auraient par exemple permis de les mettre en garde contre l’impact d’un tel trafic sur leurs infrastructures. Combinés à un monitoring complet et approfondi de leur application – afin de compléter l’équation avec une vue des performances côté serveurs – ces tests auraient certainement révélé les problèmes de capacités avant qu’ils n’impactent les joueurs.

La complexité des applications actuelles, y compris celles consistant à chasser et combattre des monstres virtuels, rend nécessaire un management de la performance digitale. Des problèmes d’accès liés à un trafic trop dense sont évidemment fort préjudiciables pour une marque. Et suffisent, à eux-seuls, à justifier de prendre les problèmes à bras le corps, avant même que la chasse commence !

hhhhhhhh

 

 

Par Charlotte Nizieux, Directeur Marketing chez Dynatrace

 


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire