Lead-analytics

Condat+delaware+Sigfox= CondatLink | Infrastructure
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Condat+delaware+Sigfox= CondatLink

overtaking

Spécialiste de la formulation de lubrifiants de spécialités et leader mondial dans de nombreux domaines d’application, Condat vient de signer un partenariat avec Sigfox, premier fournisseur mondial de services IoT et initiateur du réseau 0G.

Sous l’impulsion de delaware, partenaire historique de Condat et intégrateur de solutions innovantes et technologiques de renommée internationale, les deux acteurs ont créé CondatLink, une solution IoT capable d’aider les tunneliers à mieux gérer leur approvisionnement et leur stock de mastic d’étanchéité sur les chantiers.

La gestion du stock de mastic d’étanchéité : un enjeu majeur pour les tunneliers

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du tunnel et plus de 4 500 km creusés, Condat dispose d’un savoir-faire unique et d’une renommée internationale dans son secteur. L’entreprise est notamment leader dans la fabrication et fourniture de mastic d’étanchéité, produit destiné à la construction des tunnels en zone humide. Ce dernier est essentiel au creusement de tunnelier car en cas d’infiltration d’eau, les chantiers risquent d’être retardés et, dans le pire des cas, peuvent même être submergés.

Afin d’assurer l’approvisionnement de ses clients, Condat livre partout dans le monde en utilisant des containers de 20 tonnes. Pour définir les livraisons à venir, les forces commerciales de Condat ne pouvaient jusqu’ici qu’estimer les besoins de leurs clients en échangeant avec eux, sans pouvoir obtenir des informations précises sur leur consommation de mastic.

« Il nous fallait une solution pour éviter à nos clients tunneliers de se retrouver en manque de mastic d’étanchéité sur leurs chantiers, explique Guy Chemisky, directeur des Opérations chez Condat. Dans la vie d’un chantier de nombreux paramètres peuvent faire accélérer ou ralentir la consommation de ce produit. Pour satisfaire nos clients, nous devions réfléchir à un moyen de connaître cette dernière, sans pour autant avoir à contacter quelqu’un sur les chantiers. Nous avions l’intuition que l’IoT était le bon chemin à prendre. Nous avons donc fait appel à delaware, notre partenaire de solutions technologiques depuis plus de 23 ans afin de nous aider. »

Si l’idée de CondatLink a été lancée par Condat en novembre dernier à l’occasion du Del20, le groupe de travail de delaware centré sur l'innovation où sont partagés des cas concrets et des retours d’expérience, c’est en janvier que le projet voit le jour :

« Nous avons démarré ce projet ensemble en nous penchant sur une stratégie de bout-en-bout, ajoute Baptiste Duriez, Partner chez delaware : de la phase de Design Thinking à la conception des applications. Nous sommes ensuite venus en prescripteur et avons mis en relation plusieurs interlocuteurs de l’écosystème IoT. C’est ainsi que Sigfox a été choisi pour nous accompagner sur la mise en œuvre de ce projet et la conception du matériel de tracking et de monitoring. »

Sigfox a notamment été choisi par Condat pour son réseau 0G couvrant plus de 70 pays et régions et sa proposition permettant d’intégrer complétement la solution à l’environnement SAP de Condat.

« Nous avons été très agréablement surpris par la maturité de la réflexion, précise Patrick Cason, directeur général de Sigfox France. Les équipes Condat et delaware avaient effectué une étude approfondie autour de l’expérience service pour les utilisateurs, et de la façon dont la solution allait s’insérer dans le circuit de production. Même la notion de retour sur investissement avec la gestion du stock avait été étudiée. Nous avons donc pu apporter notre expertise au projet afin de faire émerger la solution très rapidement ».

« Ce projet a été mené grâce à une équipe constituée d’une douzaine de membres venant à la fois de Condat, de delaware et de Sigfox, analyse Guy Chemisky. En regroupant toutes ces compétences, l’esprit d’innover ensemble et l’envie de codévelopper avec nos fournisseurs, nous avons réussi à finaliser ce projet dans un temps très court et en pleine période de confinement. »

L’IoT pour un meilleur suivi de la consommation sur les chantiers

L’expertise de Sigfox a ainsi abouti à la mise en œuvre de la solution CondatLink, qui sera disponible à l’international et permettra notamment de connaître plus précisément le niveau de consommation du mastic d’étanchéité sur les chantiers, grâce à un objet connecté qui pourra suivre l’ouverture et la fermeture des fûts.

L’objet est fixé sur les fûts dès leur départ de l’usine de production. Il est à la fois petit (116x45x30mm), léger (autour de 100g) et d’une autonomie d’un an et plus. Pour ce qui est du software, il utilise les technologies Sigfox Monarch (device international, gestion des fréquences) et Atlas (géolocalisation). Il émettra un message régulièrement pour signaler la localisation du fût (asset tracking) et pour capter la fréquence appropriée, en plus de l’émission de messages récurrents signalant son changement d’état à l’ouverture du fût (asset monitoring).

Les informations obtenues par cet objet connecté, seront ensuite envoyées à Condat et à leurs clients via le réseau 0G de Sigfox et disponibles sur une application de suivi dédiée. Cette plateforme prendra la forme d’un dashboard permettant un suivi, pour le client, de sa consommation et de son stock, et pour Condat, de ses livraisons au travers le monde.

Conscients des problématiques environnementales, Condat propose depuis plus de 20 ans des solutions plus respectueuses des individus et de la planète et le développement de CondatLink s’inscrit dans cette démarche. Ainsi, avec delaware et Sigfox, Condat a souhaité apporter un soin particulier à l’écoconception et l’optimisation de la batterie. De plus, l’optimisation du transport et la meilleure planification des livraisons, obtenus grâce à cette solution, permettent d’éviter au maximum le dépannage par avion et, donc, d’en réduire grandement l’empreinte carbone.

Un premier cas d’usage qui vise à déployer des dizaines de milliers d’objets connectés

Une phase de test est prévue en juillet avec l’implantation de cette solution dans deux chantiers. Dans un premier temps, l’enjeu sera le déploiement de dizaines de milliers d’objets d’ici l’année prochaine.

« Demain, nous pourrons aller plus loin que le suivi de consommation de mastic d’étanchéité sur les chantiers, conclut Guy Chemisky : il sera possible de faire cela avec de nombreux autres produits et pour d’autres secteurs que celui des constructeurs de tunnels. L’un de nos gros chantiers technologiques dans les années à venir sera d’exploiter davantage les données que nous collectons depuis plus de 20 ans afin de construire des modèles prédictifs et de servir toujours mieux nos clients. ».


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire