Lead-analytics

Forte accélération pour Datexim | Infrastructure
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Forte accélération pour Datexim

blood-pressure

Le concepteur du premier logiciel médical d’analyse d’images marqué CE IVD, utilisant l’intelligence artificielle contre le cancer du col de l’utérus, intègre son nouveau siège social en plein cœur de Caen pour soutenir sa croissance, accéder à de nouvelles infrastructures de travail et proposer à ses collaborateurs un environnement unique pour développer et commercialiser ses innovations.

En forte croissance, et suite à une récente levée de fonds réalisée en 2020, Datexim passe un cap et investit fortement pour changer de dimension. C’est dans ce contexte que la société a décidé de s’implanter en plein cœur de Caen dans des bâtiments de choix qui intègrent les dernières innovations pour lui permettre de mener à bien ses activités. Plus que de simples locaux, ce déménagement est aussi directement lié au projet stratégique de l’entreprise qui a pour objectif de centraliser sa stratégie recherche et développement au sein de son siège social et d’avoir une démarche 100 % française.

Gage de qualité, une telle posture est un élément différenciateur fort et jouera un rôle structurant dans le plan de développement de Datexim. L’investissement dans ce nouveau siège social est aussi l’assurance de bénéficier d’un nouvel atout pour recruter des experts et les fidéliser. Ainsi, la société a d’ores et déjà annoncé l’ouverture de huit nouveaux postes dans ses équipes commerciales, ingénieurs IT et Recherche & Développement.

« Proposer un environnement de travail de nouvelle génération est un élément clé de notre compétitivité et un vrai atout pour nos collaborateurs, partenaires et clients, commente Arnaud Renouf, Président de Datexim. En croissance régulière en France comme à l’international, notre entreprise a su révolutionner son marché notamment sur le sujet du dépistage du cancer du col de l’utérus. Nous allons désormais accélérer sur ce sujet, mais également concevoir de nouveaux dispositifs de détection d’autres pathologies. Pour cela, il est primordial de bénéficier d’un environnement de R&D unique. Notre nouveau siège répond précisément à cet objectif et nous permet de pouvoir sereinement envisager l’avenir à long terme. »


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire